Wimbledon
Wimbledon - Anderson sort Isner, Djokovic-Nadal interrompu Photo : @Wimbledon

Wimbledon - Anderson sort Isner, Djokovic-Nadal interrompu

Après le match marathon entre Kevin Anderson et John Isner, les spectateurs du Central n'ont pas mis longtemps pour retrouver tout leur intérêt pour le tennis. En effet, dès le début du match, Rafael Nadal et Novak Djokovic ont proposé un niveau de jeu exceptionnel. Entre les fulgurances en revers côté Serbe et les splendides montées à la volée de l'Espagnol, le match tient rapidement toutes ses promesses. Mais c'est bien Djokovic le plus impressionnant dans la première manche. Solide en coup droit, décisif au revers et au service, il prend logiquement le service de son adversaire (4-3) sur sa 4e tentative, puis la première manche 6-4 sur un jeu de service blanc parfaitement maîtrisé.

Suivez toute l'actu tennis sur TennisActu

Dans la seconde, Rafa augmente son agressivité du fond du court et fait plier le Serbe, coupable de plusieurs fautes grossières qui lui fera notamment perdre son service pour la première fois de la partie. L'Espagnol empoche logiquement le 2e set 6-3. La 3e manche, exceptionnelle, verra les 2 joueurs jouer le meilleur tennis au même moment. Elle se terminera sur un tie-break tout simplement haletant, les 2 joueurs distillant des amorties incroyables pour se sortir de situations compliquées, tie-break que remportera finalement Djokovic 11-9, après avoir sauvé 3 balles de sets. Quel match ! Et surtout quel dommage qu'il doit être interrompu, en raison du règlement de Wimbledon, qui impose un couvre-feu à 23h... Le match reprendra samedi à 13 heures local time.

 

Kevin Anderson en finale après un marathon de 6h36 face à John Isner

La physionomie du match semblait écrite ! Tout le monde s’attendait à une rencontre très longue et très serrée entre Kevin Anderson, et John Isner et elle l'a bien été ! Après 6h41 de jeu, 3 tie breaks, et 99 jeux disputés, Kevin Anderson est parvenu à tirer son épingle du jeu et s’imposer au bout du suspense 7-6(8), 6-7(5), 6-7(9), 6-4, 26-24 ! Dans la dernière manche, le Sud-Africain, en meilleure forme physique, s'est créé plus d'opportunités que son adversaire (beaucoup de 0-30), et a finalement réussi à en convertir une. Il s'agit du 3e match le plus long de l'Ere Open après, bien-sûr, l'emblématique Isner-Mahut en 2010 et le match entre Leonardo Mayer et Joao Souza en Coupe Davis en 2015. C'est sa 2e finale en Grand Chelem après l'US Open 2017. A 32 ans, Kevin Anderson joue le meilleur tennis de sa carrière, et atteindra logiquement son meilleur classement lundi prochain (5e, 4e avec le titre). Il attend en finale Rafael Nadal, ou Novak Djokovic, qui ne pourront peut-être pas pouvoir terminer leur match ce vendredi avec le protocole de Wimbledon imposant un couvre-feu à 11h du soir. 

 

Dans le premier set, malgré trois balles de break concédées en début de manche, Kevin Anderson a très bien géré, se procurant une balle de set à 5-4, sauvée par l’Américain mais surtout, a réalisé un très bon tie-break pour prendre les commandes et profiter des 14 fautes d’Isner. Bis repetita dans la deuxième manche mais cette fois en faveur de Big Johnny qui a su écarter la seule balle de break et surtout s’imposer en patron dans le tie-break. Fait assez étonnant pour être signalé, malgré une seule faute directe, Anderson a dû s’incliner lors de cette manche ce qui illustre l’importance des services dans ce match. Dans ces circonstances, il était clair que la troisième manche était très importante pour les deux hommes et d’ailleurs le scénario l’a prouvé. Breaké à 4-3, Isner a eu l’orgueil pour revenir et débreaker directement et aller chercher un tie-break plus que passionnant. Après l’échec des deux joueurs à deux reprises pour conclure le set, c’est bien l’Américain qui a su tirer son épingle du jeu et basculer en tête notamment grâce à son service et ses 7 aces contre 4 pour le finaliste de l’US Open 2017. D’ailleurs, après la perte du set, Kevin Anderson a demandé le soigneur. Prévisible vu le combat livré face à Roger Federer ce mercredi.

Toutefois, le Sud-Africain n’est pas du genre à lâcher. Surmotivé, le 8e joueur mondial s’est payé le luxe de prendre 2 fois le service de l’Américain dans le 4e set. Même si le premier break n’a pas été confirmé, le second a été synonyme de gain du set (6-4) et de manche décisive avec une finale à la clé. A ce moment le public ne savait plus à quoi s’attendre tant les débats étaient équilibrés. Très solides les deux hommes n’ont pas donné une seule opportunité de break à leur adversaire jusqu’à 7-7 et une balle écartée par l’Américain. Plongés dans un set marathon et une fin épique, les deux joueurs ont donné tout ce qu’ils avaient pour aller chercher une victoire marquante dans leur carrière. Mais progressivement, le Sud-Africain prend l'avantage, se créant de nombreuses ouvertures (0-30), qu'Isner, au courage, a écarté sans cesse jusqu'à 24-24, où Kevin Anderson s'offre 3 balles de break consécutives. La première est sauvée sur une jolie volée de revers, mais la deuxième ne le saura pas. L'Américain sait précisément à ce moment-là qu'il a perdu le match. Après 6h36 de match, Kevin Anderson célèbre modérément sa victoire, lâchant à peine un sourire. La fatigue certainement.

 

L'autre demi-finale, opposant Rafael Nadal à Novak Djokovic, commence donc de manière très tardive, et pourrait ne pas connaître son dénouement ce vendredi. Alors que le favori à sa succession, le Suisse Roger Federer, s'est fait sortir en quarts de finale par le Sud-Africain Kevin Anderson au terme d'un match épique en cinq sets (2-6, 6-7(5), 7-5, 6-4, 13-11); c'est désormais l'Espagnol qui s'avance comme le plus sérieux candidat à la victoire finale. Lui, qui n'avait plus vu les demi-finales de ce tournoi depuis 2011 aura fort à faire face à un habitué des lieux, le Serbe Novak Djokovic déjà vainqueur, ici, à trois reprises (en 2011, 2014 et 2015). Peu de gens s'attendaient à voir ce dernier s'inviter à ce stade la compétition alors qu'il est encore sur la phase du retour. Pourtant, ces dernières sorties étaient plus qu'encourageantes avec un quart de finale à Roland-Garros et une finale au Queen's. Le Serbe retrouve lui aussi une demi-finale qu'il n'avait plus connu depuis 2015. 

Cette confrontation entre les deux hommes est forcément alléchante sur le papier tant les deux hommes sont des joueurs majeurs du tennis, qui se connaissent parfaitement. En vingt confrontations, l'Espagnol ne s'est imposé que sept fois dont à deux reprises sur gazon. La première fois, ce fut ici même, déjà en demi-finales, où il a a profité de l'abandon de Novak Djokovic dans le troisième set. La seconde fois, c'était lors de la finale du Queen's, en 2008, où Rafael Nadal s'était imposé 7-6, 7-5. Durant ce Wimbledon, les deux joueurs ont tous les deux perdus deux sets mais pas de la même manière. En effet, l'Espagnol les a perdu contre Juan Martin Del Potro dans un match accroché remporté en 5 sets (7-5, 6-7(7), 4-6, 6-4, 6-4). Avant cela, il s'était défait tranquillement de Dudi Sela (127e), Mikhail Kukushkin (77e), Alex de Minaur (80e) et de Jiri Vesely (93e). De son côté, le Serbe a concédé un set contre le Japonais Kei Nishikori, qui disputait son premier quart de finale à Wimbledon, et contre le Britannique Kyle Edmund. La rencontre entre Rafael Nadal et Novak Djokovic promet donc sur le papier tant ils ont montré qu'ils étaient prêt pour remporter un nouveau titre du Grand Chelem. Cela passe par le gain de cette demi-finale. 

 

Le programme et résultats de vendredi :

Court Central

Début à 13h (14h HF)

[8] Kevin Anderson (RSA) - [9] John Isner (USA) 7-6 (6), 6-7 (5), 6-7 (9), 6-4, 26-24

[12] Novak Djokovic (SRB) - [2] Rafael Nadal (ESP) 6-4, 3-6, 7-7 (9), 0-0 Interrompu par la nuit


Retrouvez le Tableau complet Hommes de Wimbledon ICI

LE FAVORI : Novak Djokovic. Le Serbe montre des signes d'amélioration et pourrait enfin remporter un Grand Chelem pour la première fois depuis plus de deux ans. Le pari "Novak Djokovic remporte Wimbledon" est coté à 2,25

L'AUTRE FAVORI : Rafael Nadal : L'Espagnol est étincelant depuis le début de la quinzaine londonienne et a été remarqauble de caractère pour éliminer l'Argentin Juan Martin Del Potro. Nadal vainqueur : 2,30

Tous vos Pronostics et vos Paris pour Wimbledon c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des matchs. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au début du match. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Antoine RICHARD


Brèves

Sondage

Quel est l'adversaire le plus dangereux pour Federer ?








Partenaires

Classement Mondial ATP

1 ESP NADAL Rafael9310 pts
2 SUI FEDERER Roger7080 pts
3 ALL ZVEREV Alexander5665 pts
4 ARG DEL POTRO Juan Martin5395 pts
5 RSA ANDERSON Kevin4655 pts
6 BUL DIMITROV Grigor4610 pts
7 CRO CILIC Marin3905 pts
8 USA ISNER John3720 pts
9 AUT THIEM Dominic3665 pts
10 SRB DJOKOVIC Novak3555 pts

Classement Mondial WTA

1 ROU HALEP Simona7571 pts
2 DAN WOZNIACKI Caroline6740 pts
3 USA STEPHENS Sloane5463 pts
4 ALL KERBER Angelique5305 pts
5 UKR SVITOLINA Elina5020 pts
6 FRA GARCIA Caroline4960 pts
7 ESP MUGURUZA Garbine4620 pts
8 CZE KVITOVA Petra4550 pts
9 CZE PLISKOVA Karolina4495 pts
10 ALL GOERGES Julia3980 pts