WTA
WTA - 2018, année du sacre de Simona Halep en Grand Chelem Photo : @WTA

WTA - 2018, année du sacre de Simona Halep en Grand Chelem

On ne lui dira plus qu'elle n'a pas gagné de titre du Grand Chelem et qu'elle est trop faible mentalement pour y parvenir. Sera-t-elle en mesure de remporter d'autres titres majeurs dans un circuit féminin plus ouvert que jamais ? C'est une autre question. Savourons. Cette année, Simona Halep a enfin soulevé le trophée qui manquait tant à sa carrière : la Coupe Suzanne-Lenglen, samedi 9 juin, sur un Court Philippe Chatrier qui l'avait vu échouer deux fois. Retour sur l'année de la délivrance. Après une nouvelle année plus que convaincante sur le circuit WTA qu'elle termine pour la première fois à la première place mondiale et au cours de laquelle elle a disputé sa troisième finale consécutive au Premier Mandatory de Madrid et réalisé le doublé face à la joueuse alors en grande forme Kristina Mladenovic puis disputé quatre autres finales à Rome, Roland-Garros, Cincinnati et Pékin, la Roumaine amorçait la saison avec un titre à Shenzhen, histoire de se rassurer.

Roland-Garros 2018 : Le sourire de la gagnante Simona Halep

 

Une quinzaine australienne dans la douleur

Tête de série n°1 dans le premier Grand Chelem de l'année au calendrier, l'Open d'Australie, Simona Halep y réalise une quinzaine marathon. Dès son entrée en lice face à Destanee Aiava (alors 193e), la Roumaine, menée 5-2 sauve une balle de set avant de rectifier le tir et de s'imposer en deux sets – malgré une alerte à la cheville. Bis repetita deux tours suivants, aux portes des huitièmes, où il lui aura fallu 3h44 de jeu pour se sortir du piège tendu par Lauren Davis. Après son match face à l'Américaine, elle commentera d'ailleurs "être presque morte". La route vers le dernier carré sera ensuite un long fleuve tranquille avant une nouvelle bataille remportée face à Angie Kerber - et deux balles de match sauvées. Sa première finale australienne. Le douloureux souvenir de sa dernière finale majeur, à Roland-Garros. Elle s'était écroulée face à la jeune Ostapenko alors qu'elle menait 6-4, 3-0. Cette fois, c'est Caroline Wozniacki, vainqueur du dernier Master, qui se dresse devant elle. La place de n°1 mondiale est en jeu. Épuisée, la Roumaine s'incline en trois sets après pratiquement trois heures de jeu (7-6, 3-6, 6-4). Hospitalisée dans la nuit suivant la finale à cause d'une forte déshydratation, on ne reverra pas Simona Halep jusqu'au tournoi de Doha où elle est contrainte au forfait avant sa demi-finale. La quinzaine australienne pèse toujours.

 

Saison sur terre battue timide avant la délivrance parisienne

Encore émoussée par ses combats à Melbourne, la Roumaine s'incline lourdement en demi-finale à Indian Wells et dès le deuxième tour à Miami. Coup d'envoi de la saison sur terre battue. Et puis, un retour à la maison. La Caja Magica, c'est un peu chez elle. Elle a participé aux trois dernières finales madrilènes et y a soulevé le trophée les deux dernières années. Après trois tours vaillamment franchis sans perdre un seul set, elle est stoppée par la mieux classée des soeurs Pliskova, qui vange sa soeur tombée en huitièmes. Rome: ultime préparation avant la deuxième levée du Grand Chelem. Malgré un seul set perdu jusqu'à la finale dans le Vatican, la n°1 mondiale passe complètement à c�'té de son sujet face à Elina Svitolina qui s'impose en à peine plus d'une heure.

Retour Porte d'Auteuil. Il lui faudra un set face à Alison Riske pour prendre la mesure du Court Philippe Chatrier où elle avait vu il y a un an de ça la coupe lui échapper. Après cette mise en jambes poussive, la native de Constanta ne sera pratiquement plus embêtée jusqu'aux quarts de finale - challengée par Petkovic en huitièmes, elle profite d'une blessure de l'Allemande pour s'en sortir en deux sets - où l'attend une Angelique Kerber survoltée, pour une revanche de la demi-finale de l'Open d'Australie. Et comme à Melbourne, Simona Halep l'emporte après la perte du premier set. Elle n'est plus qu'à un match d'une nouvelle finale. Sans bavures, elle met fin aux espoirs de Garbine Muguruza, vainqueur en 2016. Deux fois mais pas trois. Pas question de laisser encore un titre majeur lui échapper. Agressée par Sloane Stephens pendant un set et étant même menée 6-3, 2-0, la Roumaine est parvenue à inverser la tendance pour s'imposer et définitivement tirer un trait sur les blessures, sous les yeux de Darren Cahill, qui lui a fait faire un travail sur elle-même depuis le début de leur collaboration. Elle témoignera en conférence de presse : "Je rêve de ce premier titre en Grand Chelem depuis que j'ai commencé à jouer au tennis. Je suis si heureuse d'avoir gagné un tournoi du Grand Chelem" On ne lui enlèvera pas.

 

Un doublé historique loupé de peu et une fin de saison à bout de souffle

Après son sacre parisien, Simona Halep s'offre du repos bien mérité - et un retour triomphant à Bucarest devant 15 000 personnes - mais ne parvient pas à être véritablement compétitrice à Wimbledon où elle est renversée - comme de nombreuses têtes de série - très t�'t, au troisième tour par la surprise Hsieh Su-Wei. Un mois plus tard, elle débarque à Montréal qui donne le coup d'envoi de la saison américaine. Après un premier tour difficilement franchi face à Anastasia Pavlyuchenkova, la n°1 mondiale se qualifie sans encombre pour sa quatrième finale de l'année où elle retrouve sa victime parisienne Sloane Stephens, qu'elle bat à nouveau en trois sets. Sept jours plus tard dans l'Ohio, c'est à nouveau un sans faute qu'elle réalise, sans rencontrer la moindre tête de série, avant de buter en finale sur la croqueuse de Top 10 Kiki Bertens, renversante.

Elle ne le sait pas encore mais après ce doublé qui aurait été historique, Simona Halep ne disputera plus que deux matchs entiers en 2018. Battue d'entrée à l'US Open et à Wuhan, elle est contrainte à l'abandon à Pékin dès son entrée en lice. Le dos est touché. Eliminée dès les phases de poule au Masters de Singapour lors des trois dernières éditions, elle veut changer quelque chose et demande donc une wild-card pour le tournoi de Moscou. Mais la blessure s'avère sévère et elle doit finalement renoncer. D'abord convaincue qu'elle sera prête pour Singapour, le diagnostique tombe et révèle qu'elle souffre d'une hernie discale: la saison de la n°1 mondiale est terminée. Malgré la déception, Simona Halep est assurée de terminer l'année à la première place mondiale pour la deuxième année consécutive. 2018, un chemin dans la douleur.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Roxane TEJERINA


Brèves

Sondage

Que pensez des nouvelles règles proposées par Murray pour les pauses toilettes et médicales ?







Partenaires

Classement Mondial ATP

1 SRB DJOKOVIC Novak8045 pts
2 ESP NADAL Rafael7480 pts
3 SUI FEDERER Roger6020 pts
4 ARG DEL POTRO Juan Martin5300 pts
5 ALL ZVEREV Alexander5085 pts
6 RSA ANDERSON Kevin4310 pts
7 CRO CILIC Marin4050 pts
8 AUT THIEM Dominic3895 pts
9 JAP NISHIKORI Kei3390 pts
10 USA ISNER John3155 pts

Classement Mondial WTA

1 ROU HALEP Simona6921 pts
2 ALL KERBER Angelique5875 pts
3 DAN WOZNIACKI Caroline5586 pts
4 UKR SVITOLINA Elina5350 pts
5 JAP OSAKA Naomi5115 pts
6 USA STEPHENS Sloane5023 pts
7 CZE KVITOVA Petra4630 pts
8 CZE PLISKOVA Karolina4465 pts
9 NDL BERTENS Kiki4335 pts
10 RUS KASATKINA Darya3415 pts
]