Tennis Actu UK Tennis Actu ES Tennis Actu IT Tennis Actu DE
Ace/DF
Ace/DF - Le roi et la reine ont maîtrisé leurs sujets Photo : @SportsCenter/@AustralianOpen/@Tennistweet

Ace/DF - Le roi et la reine ont maîtrisé leurs sujets

 

La chronique Ace/Double Faute refait surface sur Tennis Actu. Au programme ce mardi : un retour sur cet Open d'Australie 2015 qui nous aura laissés sur notre faim jusqu'aux deux finales. Novak Djokovic, Serena Williams, Andy Murray, Madison Keys et Maria Sharapova ont brillé. On ne peut pas en dire autant d'Ana Ivanovic, Ernests Gulbis, Roger Federer et Angelique Kerber.

 

Ace : Djokovic épuise la concurrence 

12 titres lors de ses 13 dernières finales depuis l'US Open 2013Novak Djokovic est plus que jamais le patron du tennis masculin. Rafael Nadal est le dernier homme à avoir battu le Serbe en finale, à Roland-Garros l'an dernier. Le "cosmic tennis" de 2011 n'est plus d'actualité mais Djokovic peut toujours toucher les étoiles et laisser sur le carreau ses rivaux émoussés. Dimanche, il a remporté son cinquième Open d'Australie – son huitième titre du Grand Chelem – en mettant KO un Andy Murray qui n'a pu éviter la bulle au quatrième set malgré un combat à armes égales pendant 3h. Stan Wawrinka a lui aussi pris sa roue de bicyclette, lors de la cinquième et dernière manche de son affrontement avec "Nole" en demies. Coupable de 69 fautes directes, le tenant du titre a payé cher son inconstance car son adversaire était bien loin du niveau de jeu qu'il allait afficher deux jours plus tard sur la Rod Laver Arena.

 

S'il s'est incliné pour la quatrième fois en finale de l'Open d'Australie, Andy Murray ne repart pas bredouille de Melbourne Park. Il a retrouvé son revers tranchant, sa couverture de terrain XXL et ses contres incisifs. S'il doit encore progresser sur seconde balle, le Britannique s'est également illustré avec ses paroles, remerciant chaleureusement sa coach Amélie Mauresmo et indiquant sur son compte Twitter qu'il fallait "plus de femmes dans le sport." Le duo Murraysmo a donné une bonne leçon à ses détracteurs, qui soulignent désormais la qualité de cette collaboration inédite sachant que le vainqueur de Wimbledon 2013 est revenu lundi à la quatrième place mondiale. En quarts de finale, Murray a mis fin au parcours du showman australien de 19 ans Nick Kyrgios, véritable top 10 en puissance, lui qui était le seul joueur non tête de série présent aux portes du dernier carré. Mention spéciale à Tomas Berdych, qui a mis fin à 17 défaites de suite face à un Rafael Nadal totalement absent lors des deux premières manches.

Serena force 19

Serena Williams était passée à côté des trois premiers Grand Chelem de la saison 2014 avant de sauver la mise en remportant l'US Open. La numéro un mondiale américaine de 33 ans a tout de suite frappé fort en 2015 en allant chercher une sixième couronne aux Antipodes. En finale, sa dauphine Maria Sharapova, miraculée au second tour avec deux balles de match sauvées contre sa compatriote Alexandra Panova, a tout tenté mais Serena était trop solide, surtout au service. La cadette des Williams n'avait pas impressionné lors de ses quatre premières sorties, cédant le premier set à Elina Svitolina puis Garbine Muguruza. Elle a appuyé sur l'accélérateur (comme en quarts face à la finaliste sortante Dominika Cibulkova, balayée 6-2, 6-2) pour s'offrir un 19e Grand Chelem et se retrouver à trois petites longueurs de Steffi Graf et ses 22 Majeurs, record de l'ère Open.

 

Une autre Américaine a régalé Melbourne : Madison Keys. La puncheuse de Rock Island, 19 ans, n'a pas eu froid aux yeux pour envoyer des pétards à tout va depuis le fond du court. Petra Kvitova et Venus Williams sont tombées sous les ogives de celle qui peut rivaliser avec Serena au service. L'avenir est très prometteur pour Keys, désormais 20e mondiale. On se réjouit également du retour de l'ancienne numéro un Victoria Azarenka après sa saison 2014 ruinée par une blessure au pied gauche. Sans trop de repères, la Biélorusse a atteint les huitièmes, échouant de peu contre Cibulkova (6-2, 3-6, 6-3) lors du second meilleur match de la quinzaine chez les femmes derrière la sublime finale.

 

Double faute : Les maux bleus

 

Aucun Français n'a atteint les huitièmes de finale. Ce n'était plus arrivé depuis 2011. Si Gilles Simon a offert une superbe résistance à David Ferrer au troisième tour, ses compatriotes n'ont pas été aussi fringants comme Richard Gasquet qui n'a pu chiper un set à Kevin Anderson. Au tour précédent, Gaël Monfils s'est montré bien trop défensif contre Jerzy Janowicz alors qu'Adrian Mannarino a manqué une balle de match contre Feliciano Lopez avant d'exploser physiquement. Les Bleues ont elles aussi placé deux Tricolores au troisième tour. Ni Alizé Cornet ni Caroline Garcia n'ont pu renverser Dominika Cibulkova et Eugenie Bouchard alors qu'une belle performance était possible. Les médias se sont enflammés sur Océane Dodin, qui a décroché à 18 ans sa première victoire en Grand Chelem avant de faire vaciller Karolina Pliskova. Il faudra se montrer patient avec la Nordiste, qui va désormais retourner sur le circuit secondaire pour "apprendre le métier." 

Federer perd des plumes

Côté people, Ana Ivanovic a fait parler d'elle suite à son idylle avec le footballeur du Bayern Munich Bastian Schweinsteiger. Côté court, la Serbe, pourtant cinquième joueuse mondiale au moment d'attaquer l'Open d'Australie, s'est inclinée au premier tour alors qu'elle restait sur une finale à Brisbane. Ernests Gulbis, tête de série numéro onze, a lui aussi mordu la poussière d'entrée face à l'espoir australien Thanasi Kokkinakis. Depuis sa demi-finale l'an passé à Roland-Garros, le Letton de 26 ans n'a remporté que deux matches en Grand Chelem et n'a pas disputé la moindre finale. Angelique Kerber trouve également sa place au rayon déception avec sa défaite au premier tour qui l'a fait s'asseoir sur le dernier strapontin du top 10. Enfin, Roger Federer a coincé au troisième tour de l'Open d'Australie pour la première fois depuis 2001. Le numéro deux mondial de 33 ans, battu par un Andreas Seppi qu'il avait toujours dominé auparavant (10 sur 10). Il a sans doute payé sa fin de saison 2014 étincelante marquée par une victoire au Masters 1000 de Shanghai, une finale au Masters de Londres puis un premier sacre en Coupe Davis. Quoi qu'il en soit, le Suisse a désormais 3800 points de retard sur un Djokovic qui n'attend personne en route.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Bastien RAMBERT

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les matches de Tennis c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des matchs. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au début du match. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Publicité

Sondage

Qui va remporter le Masters 1000 de Rome ?











Partenaires

Publicité

Classement Mondial ATP

1 SRB DJOKOVIC Novak10860 pts
2 ESP NADAL Rafael9850 pts
3 AUT THIEM Dominic9125 pts
4 SUI FEDERER Roger6630 pts
5 RUS MEDVEDEV Daniil5890 pts
6 GRE TSITSIPAS Stefanos5175 pts
7 ALL ZVEREV Alexander4650 pts
8 ITA BERRETTINI Matteo2940 pts
9 FRA MONFILS Gael2860 pts
10 ESP BAUTISTA AGUT Roberto2620 pts

Classement Mondial WTA

1 AUS BARTY Ashleigh8717 pts
2 ROU HALEP Simona6356 pts
3 JAP OSAKA Naomi5780 pts
4 CZE PLISKOVA Karolina5205 pts
5 USA KENIN Sofia4700 pts
6 UKR SVITOLINA Elina4580 pts
7 CAN ANDREESCU Bianca 4555 pts
8 NDL BERTENS Kiki4335 pts
9 USA WILLIAMS Serena4080 pts
10 SUI BENCIC Belinda4010 pts