Tennis Actu UK Tennis Actu ES Tennis Actu IT Tennis Actu DE
ITW
ITW - Eléonora Molinaro : 'Luxembourgeoise et un lien avec la France' Photo : @Eleonora Molinaro

ITW - Eléonora Molinaro : "Luxembourgeoise et un lien avec la France"

La relève de Gilles Müller, retraité depuis 2018 et Mandy Minella âgée de 34 ans, est bien là ! Eléonora Molinaro représente déjà le présent mais surtout l'avenir du tennis luxembourgeois. En février dernier, la 235e mondiale, âgée de 19 ans, s'offrait le scalp de la Serbe Nina Stojanovic, 86e mondiale. Une victoire montrant tout son potentiel et ayant de plus une saveur particulière puisque la jeune pépite portait fièrement le maillot du Luxembourg en Fed Cup.

Eléonora Molinaro, 19 ans, au micro de Tennis Actu !

Gagnante de trois 15 000$ et de deux 25 000$ en 2019, Eléonora a franchi incontestablement un cap et semblait partie vers une très belle année 2020. Après cette perf' en Fed Cup contre Stojanovic, la jeune Luxembourgeoise avait atteint la finale du 25 000$ de Grenoble, battue par la Bretonne Clara Burel, et remporté le 15 000$ d'Antalya avant d'être stoppée par la pause forcée. Ambitieuse, lucide et rigoureuse, Eleonora s'est confiée au micro de Tennis Actu sur la gestion de cette période loin des tournois, sa carrière et sa prochaine mission : le top 100. 

 

"Je joue depuis 2 semaines. Je pensais que ça aurait été pire mais ça va"

Comment ça va ? Comment s’est passé le confinement puis le déconfinement au Luxembourg ?

Ecoutez pour moi ça va ! Au début, c’était dur car je ne pouvais pas jouer et je ne savais pas quand rejouer. C'était compliqué car la situation s’est dégradée dans beaucoup de pays et très vite. J’étais avec ma famille donc ça m’a fait plaisir, j’ai pu étudier, j’ai fait mon sport. Le côté négatif c’est de ne pas avoir pu jouer pendant 2 mois bien sûr. Je me suis tenue en forme et je pense qu’on a fait du mieux possible comme tout le monde.

La reprise n’a pas été trop compliquée ?

Je joue depuis 2 semaines. C’est dur parce qu’on n’a pas toujours les mêmes mouvements, certains sont spécifiques au tennis. Après 1 ou 2 semaines, ça revient mais ce n’est pas encore le top. Je pensais que ça aurait été pire mais ça va.

Comment se passe la vie au Luxembourg en ce moment ?

Les magasins sont de nouveau ouverts, on a obligation de porter le masque et certains magasins n’acceptent que 2 personnes en même temps. Du côté sportif, on peut jouer à l’extérieur, à l’intérieur c’est interdit. Au tennis, on doit porter un masque avant et après l’entraînement, on doit marquer notre nom sur la balle et on ne doit pas toucher les balles des autres. Sinon, il nous conseille de rester à la maison car il y a encore des cas mais ça commence à se libérer un peu.

Vous avez entendu parler d’exhibitions ou de projets pour la reprise au Luxembourg ?

Non. Je ne pense pas que quelque chose soit prévu. Pour l’instant, je pense qu’ils veulent minimiser le contact. On ne joue pas avant août donc je ne pense pas que ce soit utile de faire des tournois ici au Luxembourg.

 

Avant la pause vous aviez remporté un 15 000$ et vous étiez à votre meilleur classement WTA, à la 234e place mondiale, quel était l’objectif pour l’année 2020 ?

J’ai bien commencé avec une finale et une superbe performance en Fed Cup. Le but était d’être aux qualifs de Roland, donc d’être dans les 200. Avec mon classement, je pourrais être dans les qualifications de l’US Open et Roland-Garros.

C’est difficile d’imaginer comment se passera la reprise et comment évolueront les joueurs et les joueuses à la reprise. Etes-vous inquiète d’être ralentie dans votre progression ?

Je pense que c’est pareil pour tous les joueurs. On garde notre ranking. Evidemment c’est dur pour ceux en début de carrière, un peu au ralenti, mais je pense vraiment que c’est pour tout le monde pareil. La situation est difficile, c’est dur, mais on doit essayer de s’en sortir.  

 

"Au Luxembourg, c’est plus dur de trouver les sponsors"

Pour les francophones qui vous découvriraient, qui est Eléonora Molinaro et comment le tennis est-il entré dans votre vie ?

Quand j’étais jeune, j’étais très sportive, je faisais plusieurs sports. Le dimanche, j’allais à la piscine avec mes parents et en face, il y avait une aire de jeu. J’ai commencé à regarder les terrains de tennis et j’étais très passionnée. Un coach m’avait demandé si je voulais jouer et j’ai commencé à jouer une fois par semaine, j’ai aimé et j’ai continué. J’ai changé de club. J’ai pratiqué le karaté en même temps que le tennis et j’ai dû arrêter parce que ça faisait beaucoup.

Quelle est votre structure d’entraînement ?

C’est difficile à dire parce que je m’entraînais avant avec Julien Mathieu et Gilles Kremer et cette année je n’ai pas vraiment de coach. Je m’entraîne avec des sparrings, je fais mon programme moi-même et mes parents m’aident. Pour l’instant ça fonctionne bien, on verra la suite.

Est-ce que ça rend votre tâche beaucoup plus difficile d’être Luxembourgeoise ?

On peut dire qu’on n’a pas les mêmes moyens. Pour nous, c’est plus dur de trouver les sponsors car on est un pays riche et les personnes pensent qu’on a assez d’argent pour les sportifs. C’est un pays riche oui mais dans le sport, on a encore du mal je trouve. Surtout les sports individuels, parce que dans les sports collectifs, on a, par exemple pour le foot, la FIFA et l’UEFA. C’est positif car je peux jouer la Fed Cup et que je suis la numéro 2 alors que dans d’autres pays, je serais numéro 150. Certains pays ne connaissent même pas le Luxembourg. Je suis fière d’être Luxembourgeoise en tout cas.

Est-ce que finalement ce n’est pas un avantage pour la Fed Cup ? Ça vous donne beaucoup de responsabilités très vite dans votre carrière ?

Oui, c’est bien de pouvoir jouer avec les meilleures joueuses, voir où j’en suis dans ma carrière, si je peux tenir avec les meilleures joueuses. On a du mal à rester dans un groupe en Fed Cup parce qu’on a que 2 joueuses. Dans d’autres pays, ils ont plusieurs joueuses à appeler.

Avez-vous demandé des conseils à Mandy Minella ou Gilles Müller ?

Maintenant, je m’entraîne avec Mandy. Quand j’étais très jeune, j’ai eu des conseils d’Anne (Kremer), de Claudine (Schaul) parce qu’elles sont dans mon entourage et en Fed Cup, Mandy m’aide toujours. Il y a Gilles Kremer, Gilles Müller aussi qui m’aident donc je n’ai pas de problèmes pour ça.

Que lien avez-vous avec la France ?

J’ai des amis en France car j’étais à Cannes entre 12 et 14 ans, à Sofia Antipolis. Depuis que je suis jeune, j’ai joué les matches par équipe en France et l’été je vis en France. Donc j’ai toujours ce lien avec la France.  

 

"Je pense que Roland-Garros et l’US Open ne se joueront pas"

Cette pause sans revenue n’a pas été trop difficile à gérer ?

Pour moi, c’était difficile car je suis indépendante. Si je ne gagne pas d’argent, je ne peux pas payer mon loyer, les assurances etc... L’état m’a aidée. La WTA devrait aussi faire quelque chose parce qu’on a eu 2 mois sans salaire, donc je pense qu’ils vont faire quelque chose. Ils nous donnent quand même des informations et ils ont beaucoup de choses à gérer je reconnais. Cela étant, j’ai de la chance car là je suis chez mes parents, ils m’aident. J’ai juste dû payer les assurances. Pour moi, en tant que joueuse, ça allait mais pour les autres joueuses derrière moi et même devant moi, ça devait être difficile…

Quels sont vos objectifs quand le tennis aura repris ?

Je pense que Roland-Garros et l’US Open ne se joueront pas. Je pense que le but c’est vraiment de retrouver la forme pour reprendre en janvier à fond.

Vous faites plutôt partie des pessimistes alors ? Vous ne voyez pas de tennis en 2020 ?

Je ne veux pas dire que je suis pessimiste mais la situation est assez grave. Le tennis est populaire et permet aux joueurs de gagner leur vie. Mais la santé passe avant le tennis. Je n’ai pas trop envie de prendre de risques dans un pays et de ne pas pouvoir jouer à fond à cause de restrictions. Je préfère de ne pas jouer de tournois internationaux, pour pouvoir jouer toute l’année en 2021. Si 95% des joueuses ne peuvent pas voyager, c’est injuste de rejouer. En ce moment l’US Open accueille les malades. Et en Amérique la situation est grave. Je ne vais pas prendre le risque d’aller aux USA et peut-être avoir le virus.

Roland-Garros est aussi difficile à imaginer ?

C’est difficile car pour voyager ce sera difficile. Pour beaucoup de joueuses, l’Europe est proche mais bon il faut quand même que tout le monde puisse venir. Et jouer en octobre ne sera pas simple.

Voir cette publication sur Instagram

Working on my volleys🎾♥�'�

Une publication partagée par Eléonora Molinaro (@ele_moli) le 29 Janv. 2020 à 1 :05 PST

 

"J’aimerais être top 100 dans les deux ans"

Et quels sont vos plans sur le long-terme ?

Pour être honnête, j’aimerais être top 100 dans les deux ans. Si j’arrive à être top 100, j’aurais passé le cap. Si je n’y arrive pas, ce sera compliqué. Si dans 2 ans, je suis en dessous des 200, je serais en qualifs de grand chelem, je pourrais entrer dans les gros tournois et je me dirais que peut-être j’arriverais à en vivre.

Pour en vivre, c’est top 150 ou top 100 de toutes façons.

Oui top 100. Vous avez le coach et le physio à payer. Top 100, vous pouvez vivre.

Enfin traditionnelle question de fin : quel est votre rêve en tant que joueuse de tennis ?

Petite fille, je voulais toujours être première mondiale, c’est toujours le but. Pour l’instant, entrer dans le top 100 et jouer les grands tournois, représenter mon pays, c’est ça que je veux faire. J’ai joué les 4 Grands Chelems en junior et si je pouvais faire les qualifs de l’Australian Open, ce serait un rêve. 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Alexandre HERCHEUX

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les matches de Tennis c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des matchs. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au début du match. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité

L'actu en vidéo par Tennis Actu



News

Publicité

Sondage

Pensez-vous que l'US Open pourra t-il finalement avoir lieu ?







Partenaires

Publicité

Classement Mondial ATP

1 SRB DJOKOVIC Novak10220 pts
2 ESP NADAL Rafael9850 pts
3 AUT THIEM Dominic7045 pts
4 SUI FEDERER Roger6630 pts
5 RUS MEDVEDEV Daniil5890 pts
6 GRE TSITSIPAS Stefanos4745 pts
7 ALL ZVEREV Alexander3630 pts
8 ITA BERRETTINI Matteo2860 pts
9 FRA MONFILS Gael2860 pts
10 BEL GOFFIN David2555 pts

Classement Mondial WTA

1 AUS BARTY Ashleigh8717 pts
2 ROU HALEP Simona6076 pts
3 CZE PLISKOVA Karolina5205 pts
4 USA KENIN Sofia4590 pts
5 UKR SVITOLINA Elina4580 pts
6 CAN ANDREESCU Bianca 4555 pts
7 NDL BERTENS Kiki4335 pts
8 SUI BENCIC Belinda4010 pts
9 USA WILLIAMS Serena3915 pts
10 JAP OSAKA Naomi3625 pts