Tennis Actu UK Tennis Actu ES Tennis Actu IT Tennis Actu DE
logo Tennis Actu
ITW
Photo : @TennisActu

ITW - Laurent Lokoli: "En 2023, je serai très ambitieux, sans barrière"

Publié le par Alexandre HERCHEUX

A 28 ans, Laurent Lokoli peut affirmer sans aucun doute que reprendre en février 2021 et relancer sa carrière a été son "meilleur choix". Dans le doute en 2020, le Corse s'est finalement accroché et les efforts paient deux ans plus tard. Après une demi-finale et deux quarts en Challenger, et 5 titres dont quatre 25 000$, le Tricolore a terminé l'année 2022 en tant que 206e mondial, en ayant été 198e fin octobre, son tout meilleur classement en carrière. Après cette brillante année, le protégé de Lionel Zimbler est déjà focus sur la saison 2023. En pleine préparation et engagé aux Interclubs avec Saint-Amand, Laurent Lokoli aborde la prochaine saison avec ambition comme il l'a expliqué au micro de Tennis Actu. Le Bastiais est également revenu sur le déclic, une discussion franche et ouverte avec Lionel Zimbler, et a dressé le bilan de saison. 

Laurent Lokoli fait le bilan de saison 2022 pour Tennis Actu

 

"Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait une saison sans pépin"

Laurent, tu as pu faire une saison complète sans gros pépin. Après un peu de vacances, tu es déjà tourné vers 2023 ? Comment tu sens après cette longue et belle année ?

Je me sens reposé. L’année a été longue. Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait une saison sans pépin. J’avais à cœur de faire une belle saison. Je suis très content d’avoir réussi à le faire. Forcément, on aimerait améliorer certaines choses mais ça a été une belle année et de belles nouvelles expériences, notamment en Grand Chelem. J’ai un classement qui me permet de les jouer donc c’est top.

 

Tu as démarré ta saison 482e mondial. Finalement, 5 titres et tu finis proche de la 200e place. Objectif atteint ?

Oui oui ! Le premier objectif, c’était accrocher les qualifs de Grand Chelem et ça a été fait. Le deuxième, c’était de gravir d’autres échelons. Il y a eu le Top 200, donc avoir mon meilleur ranking. Ce ne sont pas des fins en soi. Ce sont des belles étapes de franchies mais il y a de nouveaux objectifs.

 

Une demie et deux quarts en challenger cette année, avec ce meilleur classement, l’objectif sera le titre en 2023 ?

Ça fait partie des objectifs oui. Gagner un titre en Challenger serait top mais il n’y aura pas que ça. Il y aura les Grands Chelems, les Grands Prix… Je travaille pour ça et j’espère continuer de grappiller et monter.

 

 

 

"Mes rêves seraient plutôt de gagner des matchs en Grand Chelem"

Hors Grands Chelems, tu n’as plus joué sur le circuit ATP depuis Montpellier en 2015. En 2023, disputer des qualifs et prendre de l’expérience sur ce circuit, ça te fait rêver ?

Oui mais… ce ne sont pas mes rêves car c’est atteignable. Ça ne me parait pas infaisable. Mes rêves seraient plutôt de gagner des matchs en Grand Chelem, des performances que je n’ai pas pu faire jusque-là.

 

En Grand Chelem, tu as perdu d’entrée en qualifs de Roland et de l’US. Deux combats en trois manches. C’est une déception ou tu considères que ça fait partie de l’apprentissage et du process ?

Les deux. Forcément, c’est une déception. J’ai le match en mains deux fois, j’ai plein d’opportunités, l’autre reprend confiance et me passe devant. Deux matchs différents mais avec des similitudes. J’ai adoré le moment mais quand tu es compétiteur, ce n’est jamais plaisant de perdre d’entrée. Surtout que cette année, j’ai toujours passé un ou deus tours. Ça te prouve que le niveau Grand Chelem est plus élevé.

 

Comment as-tu analysé ces défaites ? Un manque d’expérience, de la nervosité ?

Ce n’était pas un problème de niveau car ce sont des joueurs que je croise en Challenger. Je pense que ça a été plutôt la gestion du match. Jouer en Grand Chelem, ça me plaît, je n’ai pas eu de pression. Juste le match en lui-même. Je pense que je vais beaucoup apprendre de ces matchs en Challenger.

 

Laurent Lokoli avant son retour à Roland-Garros en 2022

 

 

"J’ai eu un énorme fight avec Lio et ça a été le déclic. Il a sonné les cloches et m’a remis à l’endroit"

Tu nous avais confié, qu’à un moment, tu avais perdu la flamme. Maintenant que tu as repris, que la routine d’un joueur pro s’est réinstallée, tu sens que cette flamme est toujours présente et que ton choix a été le meilleur possible ?

Oui, ça a été le meilleur choix. Je suis passé par énormément d’étapes difficiles. Au début ça a été difficile. Avant ma belle saison cette année, j’ai été dans le dur. Je n’arrivais pas à jouer à mon niveau. J’ai accepté et j’ai eu un énorme fight avec Lio et ça a été le déclic. Il est caractériel et moi aussi. Il a sonné les cloches et m’a remis à l’endroit. J’ai commencé à mieux jouer. J’ai toujours eu cette sensation que ça allait revenir. Il fallait que mon corps me laisse tranquille. Je suis très heureux de pouvoir jouer les grands tournois, côtoyer les grands joueurs et me rapprocher de mes rêves quand j’étais petit.

 

Ce coup de gueule avec ton coach Lionel Zimbler, tu peux revenir dessus ?

En fait, c’était à Cassis. Je prends deux « saques » coup sur coup. Un en qualifs, je suis lucky loser, puis un autre au premier tour… A partir de là, on a vu que je n’étais pas dans le vrai du tout. On s’est assis avec Lio et là on s’est pris la tête. C’est reparti à partir de ce moment. Je devais être plus à l’écoute et changer. Je jouais à l’inverse et je ne trouvais pas de niveau de jeu régulier. On s’est mis autour de la table et il m’a ouvert les yeux. Il fallait qu’on me dise que je faisais de la merde et que c’était fini l’année prochaine si je continuais.

 

Qu’est ce qui t’a fait le plus plaisir cette année ?

J’ai eu des moments de pression et c’était cool de la retrouver. Quand j’ai joué la Race des qualifs de Roland-Garros avec Evan Furness, je trouvais ça drôle et ça me rappelait quand j’étais jeune. Vraiment un bon sentiment. Jouer à Roland, c’était incroyable. Le dernier souvenir, c’est aller à l’US Open. Le résultat d’une année à charbonner en partant de très loin.

Laurent Lokoli et ses doutes en 2020

 

 

"En 2023, "je serai très ambitieux mais sans barrière ou cap"

Si on regarde vers l’avenir, tu as eu des « trous d’air » comme tu as dit, ton corps n’est pas forcément usé. Tu te vois pousser loin et continuer longtemps ?

J’ai envie de dire oui mais je ne peux pas me projeter loin. Je pense que c’est important de raisonner comme ça sans se projeter parce que je ne sais pas. On a clôturé une année, on va en démarrer une nouvelle et essayer de faire mieux.

 

Quel cap vas-tu te fixer en 2023 ?

Continuer de monter sans objectif précis. Je serai très ambitieux mais sans barrière ou cap. Je prendrai ce qui viendra sans me projeter en termes de résultats ou classement. Je pense que je vais continuer dans cette voie-là.

 

T’es très occupé avec la prépa, les Interclubs… Quel sera le programme ?

Je ne sais pas si je vais en Challenger ou en qualifs d’ATP en première semaine et ensuite les qualifs d’Australie. Je n’ai pas regardé plus loin.

 

C’est le cœur vers l’ATP et la raison vers les Challengers ?

Non pas vraiment… C’est le début de saison, j’ai le temps de jouer sur le circuit ATP. J’aimerais bien avoir des matchs dans les jambes avant l’Australie mais je serai prêt dans tous les cas.

 

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter ?

De réaliser des performances que je n’ai pas encore réussi à faire. De battre des Top joueurs, et remporter des grands tournois.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

ITW

Constantin Bittoun-Kouzmine : "Les Challengers, c'est l'objectif"

ITW

Roberto Bautista : "Le public est vraiment génial ici à Caen"

ITW

Barrère et Mannarino : "Le Blanc-Mesnil est monté chaque année"

Publicité


L'info en continu

30/01 Média Retrouvez toutes les vidéos de l'actu Tennis sur Tennis Actu 30/01 Classement ATP Dix Américains dans le top 50... une 1ère depuis 1995 30/01 Tenerife II (CH) Benoît Paire, déjà out... avec un ranking inquiétant 30/01 Open d'Australie Des stars absentes ou décevantes, dur pour l'audience 30/01 ITW/Le Mag Olivier Halbout : "Daniel Jade... un peu un Rafael Nadal" 30/01 ATP Clément Chidekh... tout juste pro à plein temps et déjà 2 titres 30/01 WTA - Lyon Caroline Garcia et Clara Burel... en lice ce mardi à Lyon 30/01 ATP Daniil Medvedev, éjecté du top 10 et désormais 12e au classement 30/01 WTA - Lyon Mladenovic : "En double avec Garcia ? Posez-lui la question" 30/01 Roland-Garros Océane Dodin et Greg Barrère, en tête de la Race France 30/01 Média Pour rejoindre l'équipe Tennis Actu dès le mois de février 30/01 WTA - Lyon Kristina Mladenovic : "Ça m'aurait fait du bien de gagner" 30/01 Open d'Australie Alcaraz a perdu son trône mais félicite Djokovic 30/01 Open d'Australie Rafael Nadal et Roger Federer ont félicité Djokovic 30/01 Classement ATP Djokovic n°1 mondial, Tsitsipas 3e, Shelton Top 50 30/01 Coupe Davis Ugo Humbert, le 5e homme, va connaître sa première en Bleu 30/01 ATP Inédit depuis 18 ans... Gaël Monfils est hors du Top 200 ! 30/01 WTA - Lyon Alizé Cornet, battue : "Je suis un peu usée par le circuit" 30/01 WTA Daria Kasatkina : "je me suis sentie mieux après mon coming-out" 30/01 Coupe Davis/BJK Cup Johan Van Herck quittera la Belgique en fin d'année
fleche bas fleche haut

Partenaires

Publicité AMS
Publicité RWM
Publicité ADS
Publicité TMZ

Sondage

Une finale Djokovic-Nadal à Roland-Garros 2023 pour le 23e, vous en rêvez aussi ?








Classement Mondial ATP

1 SRB DJOKOVIC Novak7070 pts
2 ESP ALCARAZ Carlos6730 pts
3 GRE TSITSIPAS Stefanos6195 pts
4 NOR RUUD Casper5765 pts
5 RUS RUBLEV Andrey4200 pts
6 ESP NADAL Rafael3815 pts
7 CAN AUGER-ALIASSIME Felix3715 pts
8 USA FRITZ Taylor3410 pts
9 DAN RUNE Holger3046 pts
10 POL HURKACZ Hubert2995 pts

Classement Mondial WTA

1 POL SWIATEK Iga10425 pts
2 BLR SABALENKA Aryna6100 pts
3 TUN JABEUR Ons5210 pts
4 USA PEGULA Jessica5000 pts
5 FRA GARCIA Caroline4645 pts
6 USA GAUFF Cori3992 pts
7 GRE SAKKARI Maria3811 pts
8 RUS KASATKINA Daria3380 pts
9 SUI BENCIC Belinda2905 pts
10 KAZ RYBAKINA Elena2815 pts
Publicité TMZ
-