logo Tennis Actu

Interview - Alice Robbe, la 242e mondiale : "Je voulais arrêter à 17 ans..."

Par Alexandre HERCHEUX le 03/04/2024 à 13:31. Mis à jour le 04/04/2024 à 22:43.
Interview
Photo : @TennisActu / @VirginieBouyer/Photoginie

Après avoir vécu une année 2023 très enrichissante, avec notamment deux titres en 25 000 dollars, Alice Robbe va-t-elle encore franchir un cap en 2024 ? Pour la première fois, la Normande a pu disputer l'an passé les qualifications de Roland-Garros (où elle a atteint le troisième tour), de Wimbledon puis de l'US Open. Début 2024, elle a même pu compléter la liste en jouant les qualifs australiennes. Ajoutons à cela le rôle de porte-drapeau et une médaille de bronze aux Jeux Universitaires 2023. Mise à l'honneur lors de la Soirée des Champions de la Ligue de Normandie, et également nommée athlète universitaire féminine de l'année 2023, Alice Robbe, qui a pour la première fois eu un bilan financier annuel positif dans sa carrière, a aussi connu des galères. 

Vidéo - L'ENTRETIEN, Alice Robbe a échangé avec Tennis Actu

Touchée à l'épaule, la joueuse de 23 ans n'a pas pu s'illustrer dans le dernier tiers de la saison 2023. Encore gênée début 2024, la Hermanvillaise a désormais trouvé la cause de sa blessure à l'épaule et va beaucoup mieux. Libérée de la douleur, l'actuelle 238e mondiale est prête à refaire parler d'elle. Dans le coup pour être dans le cut qualifs de Roland-Garros, Robbe pourra également viser une wild-card de la FFT si son classement ne lui permet pas d'entrer directement. Son année 2023, la première saison sans perdre d'argent, ses doutes, ses ambitions... L'Entretien Tennis Actu avec Alice Robbe.

 

"Athlète universaire de l'année 2023, je ne m’y attendais pas trop"

Alice, tu as été récemment mise à l’honneur par la Ligue de Normandie pour ton année 2023, mais aussi nommée athlète universitaire féminine de l’année 2023. Des belles fiertés ?

Oui, je ne m’y attendais pas trop, surtout sportive universitaire. C’était vraiment extraordinaire.

 

C’est aussi du positif dans une période compliquée en ce moment…

C’est vrai que ça me permet de me rappeler que j’avais fait une bonne année en 2023, même si ça fait quelques semaines que c’est compliqué. Ça m’a redonné un peu le moral.

 

Depuis la finale à Cherbourg en octobre dernier, il y a eu une série de 9 défaites de suite et 14 défaites sur les 18 derniers matchs. Comment expliques-tu ces difficultés ?

Il y a eu plusieurs choses. J’ai eu des soucis d’épaule qui ne m’ont pas obligée à m’arrêter mais qui m’ont handicapée. Ça a été très compliqué. Je ne pouvais ni jouer ni m’entraîner comme je voulais. Les résultats ont été moins bons, surtout que je jouais des tournois plus forts. J’ai eu la chance de ne pas m’arrêter complètement. Ça a été frustrant de ne pas pouvoir jouer complètement.

 

T’arrêter complètement ne servait à rien ?

Non pas vraiment… J’ai mis sept mois à comprendre ce qu’il se passait. Il n’y a pas d’intervention à faire mais au moins je sais ce que j’ai. Il faudra de la rééducation et il y a une solution. Mon épaule n’est pas assez renforcée et la tête de l’humérus ne tient pas à sa place. Ça pince les nerfs de muscles, notamment le biceps. Je n’avais plus de force au service donc je servais à la cuillère parfois. Il faudra du kiné et de la rééducation.

 

"2023 a été ma première année où je n’ai pas perdu d’argent, c’est appréciable"

Il faut rappeler que tu as vécu de belles expériences en 2023. Ça représente quoi d’avoir pu jouer les quatre tournois du Grand Chelem d’affilée.

C’était inattendu pour moi, car l’année d’avant j’étais encore 450. Ça a été génial, d’autant que je n’ai pas joué les Juniors donc c’était la découverte. J’ai profité un max et ça donne envie pour la suite.

 

Ça a aussi permis de gagner de l’argent. Tu avais lancé une cagnotte en ligne pour te financer quand tu avais 19 ans. Fin 2022, c’était encore la galère car tu ne gagnais pas ta vie, comme la plupart des joueurs hors du cut Grand Chelem. Ça a été un soulagement d’empocher ces beaux chèques en Grand Chelem ?

Oui… Je ne me plains pas, c’est un choix de vie. Mais, c’est difficile. Ça a été ma première année où je n’ai pas perdu d’argent. C’est la première année où je n’ai pas été dans le négatif, sans en gagner beaucoup. C’est appréciable. J’ai 23 ans, je n’ai pas envie de demander de l’argent à mes proches. C’est un soulagement. Ça a été une année différente de ce point de vue. Ça soulage l’esprit de moins compter.

 

On se sent plus léger de voir un peu plus loin ?

Oui, je peux voir quatre, cinq mois devant moi, alors que d’habitude c’est quatre, cinq semaines. Je vois un petit plus loin et c’est appréciable.

 

As-tu étoffé ton équipe ?

Non car elle était bien construite mais j’ai pu amener mon coach plus souvent. Ça permet de progresser aussi plus facilement.

 

Est-ce que tu considères que ton projet a été relancé avec ce bilan positif ?

Je ne me mettais jamais dans le rouge. Je me mettais une limite de déficit par an. Ensuite, je jouais moins loin ou en CNGT. On est pro en étant 800e mais quand on perd 10 000 ou 15 000 par an, on a du mal à voir ça comme un vrai métier. Là, en voyant du positif, on considère plus facilement l’activité comme un métier.

 

Alice Robbe avait passé deux tours lors des qualifications de Roland-Garros 2023

 

 

"Je voulais arrêter après mes 17 ans"

As-tu eu des doutes sur le fait de continuer ?

Oui beaucoup. Je voulais arrêter après mes 17 ans déjà. Le Covid m’a fait remettre ça en question. J’ai trouvé ça long et je n’ai pas pu m’entraîner. Finalement, à la reprise ça s’est bien passé. Même récemment, les soucis d’épaules font aussi se poser des questions. Il y a eu plusieurs moments…

 

Les doutes sont balayés maintenant ?

Oui, je ne suis pas sortie d’affaire mais je vois le bon bout. Je joue sans douleur depuis quelques semaines. Ça fait plaisir et du bien au moral.

 

Il y avait aussi eu les Jeux Universitaires en 2023 : porte drapeau et médaillée de bronze finalement. Un grand souvenir ?

C’était génial. C’est arrivé quand j’étais dans le dur cet été. Ce sont des moments que j’adore avec la FFSU. Les JU, même si ce ne sont pas les vrais, ça y ressemble et la cérémonie était digne de JO.

 

C’était plus fort que les qualifs de Roland ?

C’est dur de comparer mais ça arrive très vite dans les grands moments de l’année.

 

C’était dur de redescendre de ton nuage ensuite ?

Peut-être mais je ne l’ai pas trop vécu comme ça. Je sais que c’est un moment où c’est compliqué pour moi. Je me suis laissée emporter parce que je jouais bien mais on n’a pas été raisonnable. J’aurais dû prendre des vacances un peu plus tôt.

 

Le tennis normand était à l'honneur le 22 mars dernier...

 

"J’aimerais vraiment refaire Wimbledon"

Concernant la suite, il y aura environ 170 points à défendre jusqu’à Roland-Garros. C’est difficile à gérer ? Quelle approche as-tu ?

Je ne savais même pas. C’est mon entraîneur qui gère. Je n’ai jamais fonctionné comme ça. Ça ne m’intéresse pas trop. Je fais de mon mieux chaque semaine et je ne compte pas trop les points.

 

Quel va être l’objectif ? Sauver avant tout le cut qualifs de Grand Chelem ?

Oui et non. J’étais déjà sur des objectifs de jeu sans douleur déjà. Après, oui on est comme tout le monde. Je ne suis pas loin du cut qualifs donc on va essayer. Mais je ne raisonne pas trop comme ça. Tant pis si ça ne fonctionne pas, on visera le Grand Chelem suivant.

 

A quoi ressemblerait une année 2024 réussie ?

De jouer sans douleur, de profiter, de partager des bons moments avec mon équipe, de progresser, de refaire des qualifs de Grand Chelem… La blessure m’a fait voir les choses différemment. Se sentir bien sur le terrain, c’est un truc important.

 

Nos entretiens sur Tennis Actu se terminent toujours avec la traditionnelle question des rêves. Tu as 23 ans, tu as découvert les tournois du Grand Chelem. Quels sont tes rêves en tant que joueuse de tennis ?

J’aimerais vraiment refaire Wimbledon. J’ai aimé jouer sur gazon, je n’avais pas eu l’occasion avant. J’ai été frustrée car sur la fin de mon match (défaite au premier tour des qualifications de Wimbledon contre Ashlyn Krueger, 6-4, 3-6, 6-1), j’ai eu l’impression que je commençais à vraiment m’amuser mais c’était tard. Je pense que je peux bien jouer et m’amuser là-dessus. La surface, on ne la retrouve pas ailleurs. C’est une raison de plus de faire celui-là.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

INTERVIEW

Kyrian Jacquet : "En réglant le mental, je peux viser le Top 100"

INTERVIEW

Aravane Rezaï : "Je n'ai pas envie de parler de come-back..."

INTERVIEW

L'Entretien avec Alice Tubello : "Je me disais que c'était la fin"



L'info en continu

16/04 ATP - Barcelone Rafael Nadal très solide pour son retour sur terre battue ! 16/04 WTA - Rouen À quelle heure et sur quelle chaîne suivre l'Open de Rouen ? 16/04 WTA - Rouen Caro Garcia gagne dans la douleur, Robbe, Cornet et Ferro dehors 16/04 WTA - Stuttgart Ostapenko déjà à terre, Paolini et Mertens faciles 16/04 WTA - Rouen Le retour d'Osaka, Gracheva, Parry : le programme de jeudi 16/04 Dopage Mikael Ymer : "La retraite était ennuyeuse... on se voit dans 8 mois" 16/04 ATP Il était une fois, il y a 20 ans... un certain Rafael Nadal à Sopot 16/04 ATP - Bucarest Moutet étouffe Shapovalov, Fonseca bluffe, Wawrinka renversé 16/04 ATP - Barcelone Premier choc pour Rafa Nadal face à De Minaur...le programme 16/04 Média Pour s'abonner à Youtube Tennis Actu avec toutes les vidéos à revoir 16/04 ATP - Barcelone Paula Badosa, le retour de Nadal : "La chair de poule..." 16/04 ATP Pas d'opération mais aucune date de retour non plus pour Andy Murray 16/04 ATP - Bucarest Joao Fonseca a décroché sa 3e victoire sur le circuit ATP 16/04 Média Tennis Actu sans pub et sans pop-up... 9,99 euros et ce, pendant 1 an 16/04 ATP - Barcelone Rafael Nadal : "Stupide de penser que je suis le favori..." 16/04 ATP Moutet tacle Tsitsipas et son message pour... "sauver la planète" 16/04 JO - Paris 2024 À J-100 et à 3 semaines de l'arrivée de la Flamme en France 16/04 Calvi (W50) Aravane Rezaï s'incline en Corse dans un duel de "revenantes" 16/04 ATP - Barcelone (D) "ERV" retrouve Gonzalez, Mahut battu en Roumanie... 16/04 Oeiras 3 (CH) Atmane débute bien sur terre, Blanchet et Royer avancent aussi
fleche bas fleche haut

Partenaires

Sondage

QUELLE FIN DE CARRIÈRE POUR RAFAEL NADAL ?








Publicité TMZ
Publicité ADS

Classement Mondial ATP

1 SRB DJOKOVIC Novak10035 pts
2 ITA SINNER Jannik8750 pts
3 ESP ALCARAZ Carlos8645 pts
4 RUS MEDVEDEV Daniil7085 pts
5 ALL ZVEREV Alexander5425 pts
6 NOR RUUD Casper4025 pts
7 GRE TSITSIPAS Stefanos3995 pts
8 RUS RUBLEV Andrey3935 pts
9 POL HURKACZ Hubert3675 pts
10 BUL DIMITROV Grigor3640 pts

Classement Mondial WTA

1 POL SWIATEK Iga10835 pts
2 BLR SABALENKA Aryna8045 pts
3 USA GAUFF Cori7205 pts
4 KAZ RYBAKINA Elena5848 pts
5 USA PEGULA Jessica4870 pts
6 GRE SAKKARI Maria4195 pts
7 CHI ZHENG Qinwen3995 pts
8 CZE VONDROUSOVA Marketa3895 pts
9 TUN JABEUR Ons3658 pts
10 LET OSTAPENKO Jelena3438 pts
Publicité
Publicité TMZ
-