Tennis Actu UK Tennis Actu ES Tennis Actu IT Tennis Actu DE
ITW
ITW - Alice Tubello : 'Mon rêve ? Le top 50 et les JO de Paris 2024' Photo : @TennisActu / TennisActu.net

ITW - Alice Tubello : "Mon rêve ? Le top 50 et les JO de Paris 2024"

Caractère, intelligence, maturité, fighting spirit et ambition... Voilà seulement quelques-unes des qualités d'Alice Tubello. La Française, âgée de seulement 19 ans, montre une maturité assez remarquable ce qui lui permet notamment d'avoir du recul sur sa carrière. Tennis Actu avait eu le plaisir de faire la rencontre de la jeune Tricolore en 2018 lors de Roland-Garros Juniors. Deux ans après, la Clermontoise a de nouveau accepté de répondre à nos questions dans un contexte bien particulier. Avec la propagation du COVID-19, le circuit WTA a été suspendu jusqu'au 2 mai au moins tandis que pour l'instant, le circuit ITF est censé reprendre durant la semaine du 20 avril. Sans activité durant cette longue période, Alice Tubello a accepté de nous dévoiler ce que va être son quotidien durant les prochaines semaines, en revenant également sur son apprentissage du haut-niveau, ses ambitionsn et sa passion pour le sport, pas seulement le tennis...

Quand Tennis Actu rencontrait Alice Tubello en 2018

 

Comment ça va ? Comment va le moral avec tous ces évènements ?

On fait aller (rires). J’ai su que le circuit s’arrêtait quand j’étais à Amiens. Je jouais et au moment de la poignée de mains, l’arbitre m’a dit « Bravo Alice tu as mis le dernier point du tournoi ». On a suivi jour par jour. Maintenant, ça sera très compliqué parce que toutes les structures sont fermées.

 

Comment avez-vous appris l’arrêt officiel du circuit ? Via les réseaux sociaux ou alors en premier grâce à l’ITF ?

Je jouais à Amiens, les directeurs du tournoi nous ont prévenues et ensuite les joueuses ont toutes reçu un mail de l’ITF. L’ITF ne communique que les infos qui ont été validées donc on n’est pas forcément au courant des dernières tendances. Mais, entre joueurs, on a des infos quand même.

 

Quelles conséquences financières cet arrêt peut-il avoir pour vous ?

Je pense que c’est compliqué pour tout le monde. Mais c’est surtout du point de vue tennistique plutôt que financier que ce sera dur. C’est l’équivalent d’un retour de blessure. On n’est pas toutes logées à la même enseigne puisque tous les pays ne gèrent pas de la même façon. Malheureusement on n’y peut rien c’est comme ça en France. Il va falloir tirer son épingle du jeu et s’adapter.

 

Quel va être votre programme durant les prochaines semaines ?

J’ai appris ce matin (lundi 16 mars) que toutes les salles où je m’entraînais étaient fermées. Je n’ai plus d’entraînement tennis, physique et de kiné. Je vais m’entrainer beaucoup dehors avec quelques programmes de mon préparateur. Et côté tennis, on va voir si je peux trouver un court… En ce qui concerne l’épidémie, je pense qu’on n’a pas les chiffres exacts. S’il y a confinement et que les gens respectent, on perdra peut-être moins de temps mais ce sera difficile. Ce qui est sûr c’est que pendant un mois, ça n’était pas possible de jouer. Ensuite, il faudra voir si on peut voyager, dans quels pays on peut aller et comment les frontières vont être ouvertes en France.

 

Quelles conséquences une annulation de Roland-Garros pourrait-elle avoir ?

Je ne connais pas les modalités et la comptabilité mais je pense qu’une annulation de Roland ferait peut-être mal au circuit secondaire et aux juniors en France. Ça ferait aussi mal pour les joueuses, même bien classées, pour la WTA ça ferait 50% du prize money de l’année en moins…

 

Pour ceux qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous nous dire qui est Alice Tubello ? 

J’ai commencé à 4 ans et demi le tennis. J’ai toujours fait pleins d’autres sports, j’ai fait du judo, de la natation… j’ai toujours fait deux sports. Là ça fait 2 ans et demi que je boxe. Avant cela j’ai fait 2 ans de judo. A 11 ans, j’ai embauché un coach privé. Le tennis est apparu un peu comme une évidence. Ce n’était pas là où je prenais forcément le plus de plaisir. Je partais, j’avais 8 ans, c’était pas simple mais ça a toujours été un challenge. Mon père est un ancien sportif de haut-niveau et m’a toujours appris à me challenger. Il a été champion de France de boule lyonnaise et champion de France de judo, et ma mère championne de judo aussi. J’étais peut-être plus prédestinée à réussir dans le judo mais mes parents m’ont suivi vers le tennis.

 

Boxe, trail, vélo, escalade… on pourrait vous qualifier de super-athlète, d’ironwoman non ?

Tout a été amplifié car j’ai gagné le Critérium à Blois et j’avais prévu de faire un triathlon depuis longtemps. Je voulais le faire car c’était à côté de chez moi et je bosse avec une ancienne championne (Marion Lorblanchet) et je voulais partager ça avec elle. Je suis arrivé un peu claquée parce que j’avais gagné les championnats de France juste avant. Ça a fait beaucoup parler mais j’en ai fait qu’un, je rassure tout de suite (rires). Le tennis c’est vraiment spécifique. C’est un effort unique donc les autres sports m’apportent plus mentalement que physiquement. Boxer, faire du judo, on ne peut pas se cacher. Le tennis, c’est mon métier, je ne peux pas dire que c’est tous les jours du plaisir. Tout le monde n’est pas d’accord mais c’est comme ça pour moi. Moi j’ai besoin d’évacuer avec un autre sport.

 

On s’était rencontrés en 2018 à Roland-Garros, vous aviez 17 ans ? Qu’est ce qu’il s’est passé pour vous depuis ?

Le championnat de France en 2018. Je gagne chez les 17-18 ans et je gagne en 2e série le week-end d’après. C’était vraiment le moment fort. Ensuite, en 2019, je me suis tournée complètement vers les pros. La réforme a aussi changé les choses. Avant j’étais 600 je rentrais dans le tableau des 25 000$ et là je suis dernière entrante qualif en étant 490.

 

Vous êtes installée sur le circuit depuis plusieurs longs mois maintenant ? Quels enseignements pouvez-vous tirer ? Que ce soit d’un point de vue tennistique mais aussi dans la mentalité ?

Sur le circuit, je ne suis pas forcément avenante mais je ne suis méchante non plus (rires). Je ne m’entends pas forcément avec beaucoup de joueuses. On n’a pas trop le temps de se côtoyer. Je ne conçois pas d’avoir ma meilleure amie sur le circuit et de l’affronter. Ça serait trop difficile. Après, certaines ne sont pas forcément sympas et vous le font comprendre quand vous êtes jeunes. Il peut arriver certaines choses à l’étranger. En Espagne par exemple, le cordeur ne respecte pas ma demande parce que je joue la wild-card du tournoi. J’ai appris qu’il fallait compter que sur soi et personne d’autres. On peut être conseillé mais je pense qu’il faut être fort mentalement et faire ses choix. J’ai choisi ma propre structure en restant chez moi et en choisissant les personnes que je voulais.

 

Quelles sont vos ambitions à court terme et moyen ou long terme ?

A court terme, j’espère qu’ils vont geler le classement déjà. Pour l’instant je n’ai pas les réponses. C’est difficile à voir. C’est plus en termes de niveau de jeu que j’ai des objectifs. Mais la suite, ça va être aléatoire. Sous quelles conditions on jouera ? Est ce qu’on sera prêt tennistiquement ? Est-ce qu’on pourra voyager ? En ce qui concerne le début de saison, je reste sur une perf correcte à Andrézieux face à Conny Perrin (247e mondiale et ancienne 138e) où je gagne 6-4, 4-2 et je me blesse avant de finalement perdre.

 

Et votre rêve ?

Le top 50, c’est un bel objectif. Mais je sais que certaines y pensent tous les jours. Moi je veux me dépasser tous les jours. On n’est pas pareil, on n’est pas les mêmes, on n’a pas les mêmes moyens, on n’a pas les mêmes gênes, donc je ne vois pas pourquoi on chercherait à tout prix à être toutes numéro 1. Juste se demander si c’est possible. Je me dis que si j’avance et je progresse, je peux peut-être être top 50. A long terme, ce qui me fait kiffer : c’est Paris 2024. Peut-être que c’est sous-côté en tennis mais dans la boxe, ils en rêvent tous. Les JO surtout à la maison avec les copains etc, ce serait incroyable. Peut-être que ça en dérange certains de ne pas gagner d’argent mais on peut partager des moments supers avec la délégation française. Ce serait génial.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Alexandre HERCHEUX

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les matches de Tennis c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des matchs. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au début du match. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »


L'actu en vidéo par Tennis Actu



News

Sondage

Roland-Garros 2020 décalé du 20 septembre au 4 octobre, vous en pensez quoi ?








Partenaires

Classement Mondial ATP

1 SRB DJOKOVIC Novak10220 pts
2 ESP NADAL Rafael9850 pts
3 AUT THIEM Dominic7045 pts
4 SUI FEDERER Roger6630 pts
5 RUS MEDVEDEV Daniil5890 pts
6 GRE TSITSIPAS Stefanos4745 pts
7 ALL ZVEREV Alexander3630 pts
8 ITA BERRETTINI Matteo2860 pts
9 FRA MONFILS Gael2860 pts
10 BEL GOFFIN David2555 pts

Classement Mondial WTA

1 AUS BARTY Ashleigh8717 pts
2 ROU HALEP Simona6076 pts
3 CZE PLISKOVA Karolina5205 pts
4 USA KENIN Sofia4590 pts
5 UKR SVITOLINA Elina4580 pts
6 CAN ANDREESCU Bianca 4555 pts
7 NDL BERTENS Kiki4335 pts
8 SUI BENCIC Belinda4010 pts
9 USA WILLIAMS Serena3915 pts
10 JAP OSAKA Naomi3625 pts